THÈME 2

Territoires, populations et développement : quels défis ?

Étude de cas

Les modalités du développement en Inde

3

L'Inde, 5e puissance mondiale

Le premier ministre indien, Narendra Modi, et le président de la Corée du Sud, Moon Jae‑in, ont inauguré ensemble, lundi 9 juillet, le site de Samsung, la plus grande usine de smartphones du monde. Située dans la banlieue de New Delhi, elle porte à elle seule les espoirs du gouvernement indien de transformer le pays en un gigantesque centre industriel mondial, à l’image de l’exploit accompli en quarante ans par son voisin chinois.

Le marché du téléphone est le plus prometteur du monde. Avec plus de 400 millions d’utilisateurs, il a déjà dépassé en taille celui des États‑Unis et pourrait encore facilement doubler d’ici cinq ans.

C’est la face glorieuse de l’Inde. Celle d’un sous‑continent qui entend s’appuyer sur son 1,3 milliard d’habitants pour devenir un géant économique et atteindre la puissance de son rival chinois. Le pays a désormais dépassé la France en termes de produit intérieur brut (PIB) et devrait faire de même avec le Royaume‑Uni dès cette année.

L’Inde, cinquième puissance mondiale, accumule les années de forte croissance. […]

Autre signe, l’Inde n’est plus le champion de la pauvreté (70 millions de personnes avec moins de 1,9 dollar par jour, en forte baisse), détrôné par le Nigeria (87 millions).


 

Philippe Escande, « Le tigre indien s’est réveillé, mais reste fragile », Le Monde, 10 juillet 2018

7

Une Inde rurale à l’écart du développement

L’Inde rurale n’a pas bénéficié, ou si peu, du décollage économique du pays au cours des vingt‑cinq dernières années. […]

Près des trois quarts des foyers indiens vivent dans les campagnes, malgré l’explosion démographique de mégapoles comme Delhi ou Mumbai, et même si la frontière entre ces deux mondes est poreuse puisque de nombreux migrants travaillent plusieurs mois par an dans des villes, en fonction des opportunités professionnelles.

« L’Inde se trouve dans les villages », avait coutume de dire le Mahatma Gandhi. Plusieurs décennies plus tard, ce constat est toujours d’actualité, et le niveau de vie ne s’y est guère amélioré. […]

Si l’Inde veut se transformer en puissance économique, elle ne peut plus ignorer le sort de ces populations à l’écart des centres urbains.

Pour sortir de ce cercle vicieux, il faut briser de nombreuses chaînes... celles:

  • de l’illettrisme

  • de la malnutrition

  • de l’isolement.

Mais dans un pays où les services publics sont déficients, avec des hôpitaux qui tombent en ruine et des écoles désertées par les instituteurs, en sortir est bien plus difficile qu’ailleurs. […].

 

Près de la moitié des foyers ruraux ne savent pas, ou avec de grandes difficultés, lire ni écrire, dans un pays qui veut pourtant investir dans le « numérique pour tous ».


 

Julien Buissou, « Malgré sa croissance, l’Inde reste rurale et pauvre », Le Monde, 21 juillet 2015

11

Une dégradation de l'environnement inquiétante

L’Inde est le pays émergent à la plus forte croissance économique, mais cela semble s'accompagner d'une dégradation périlleuse de son environnement.

La semaine dernière, des chercheurs américains ont rendu public le rapport appelé « Indice de performance environnementale ». […]

Ce rapport analyse la santé environnementale de 180 pays en prenant en compte 24 facteurs, depuis la préservation de l'agriculture jusqu'à la qualité de l'air et de l'eau.

Le classement de l'Inde est dramatique :

  • Il a chuté de la 140e à la 177e place en deux ans […].

  • Dix des 20 villes les plus polluées au monde se trouvent en Inde, et la pire d'entre elles est Gwalior, métropole du centre du pays qui compte à peine 1 million d'habitants mais beaucoup d'industries polluantes et une explosion du nombre de véhicules.

Ces deux facteurs sont à la source du problème en Inde : les transports publics sont défaillants face à un rapide exode rural ce qui pousse les habitants à se déplacer en voitures ou moto.

les rejets des usines au charbon ne sont pas correctement filtrés. […] Une grande ville comme New Delhi a commencé à prendre la mesure des choses, en imposant un plan d'action qui a commencé à porter ces fruits cette année.


 

Sébastien Farcis, « Dégradation périlleuse de l’environnement en Inde », RFI, 30 janvier 2018

 

  • Les rivières ont beau être considérées comme des divinités en Inde, elles souffrent de prélèvements inconsidérés et de pollutions industrielles et domestiques (rejets d’usines, égouts urbains, pesticides, etc.) qui rendent une bonne partie des ressources fluviales impropres à la consommation.

  • Dans les villes, 91 % des habitants y ont accès, mais au prix d’un rationnement chronique.

  • Dans la plupart des quartiers de New Delhi, les robinets ne coulent qu’une heure le matin et une heure le soir.

  • Les résidents qui ont les moyens achètent de l’eau distribuée en camions, qu’ils stockent dans des citernes, mais les plus démunis, eux, doivent se débrouiller...


 

B. Manier, « L’eau en Inde, un enjeu social et géopolitique », Le monde diplomatique, 1er février 2010

Texte page 299

L’eau en Inde, des problèmes d’accessibilité ?

Dans certaines régions, les pompages excessifs pour l’agriculture, l’industrie ou la vie quotidienne ont en effet déjà mené les nappes phréatiques au bord de l’épuisement alors que les moussons capricieuses ne suffisent pas à les recharger.

Dans plusieurs États du Nord (Punjab, Haryana), l’affaiblissement des réserves souterraines est désormais visible sur les photos satellites.

L’état des eaux de surface est également préoccupant.

 

Annotation 2020-03-08 210810.jpg

Page suivante

Place desfemmes dans la société...