I.Habiter un espace à fortes contraintes et/ou grande biodiversité.

En cours d'étude

 

Une autre carte sur le même thème. Cliquer sur la carte / un lien vers le chapitre du Livre scolaire. Vous y trouverez cette carte que vous pourrez agrandir.

carte 6 1.jpg

L'étude porte sur quatre espaces.

+

Un vaste domaine biogéographique, la zone intertropicale du continent africain.

Partie 1

Comment les hommes habitent-ils les espaces à fortes contraintes ?

Méthode.

Vos supports pour ce premier exercice.

Le livre

Échelle mondiale/ Carte pages 210-211

Échelle régionale/ Habiter le Groenland pages 200-201

Questionnaire Forms

1.L'étude à l'échelle mondiale/ carte pages 210-211

Pour commencer , je lis le texte et j'identifie le territoire.

Pour écrire votre réponse dirigez vous vers le questionnaire Forms, d'autres questions vous y  attendent.

 

Dans une clairière au cœur de la plus grande forêt du monde,...................... [...]  une cinquantaine de scientifiques ont établi un camp de base. Ici, la première habitation se trouve à 150 kilomètres à vol d’oiseau. [...] sur un seul hectare, on répertorie plus d’espèces d’arbres que sur tout le continent européen [...]. Serpents aux dimensions rares, caïmans géants, sauterelles ressemblant à des feuilles ou encore criquets dont la couleur fait penser à celle de la terre... Ici, des centaines de milliers d’espèces inconnues vivent dans leur état d’origine [...]. La mission terminée, les échantillons de cette équipe de chercheurs feront le tour du monde. Extrait de France TV info, mars 2015.

Je découvre 1 

Un milieu, c'est quoi?

exemple : la forêt équatoriale

  • Colonne de gauche les températures

  • Moyenne annuelle 21.3c°

  • Colonne de droite, les précipitations en mm pour les douze mois de l'année

 

Le climat

La formation végétale

La Flore et la faune

Les arbres émergents

Les arbres émergents sont ceux gui poussent au-delà de la canopée, c’est-à-dire qu’ils dépassent le sommet de la forêt. C’est le royaume des singes, qui se balancent avec agilité de branche en branche.

 

 

La canopée

L’étage occupe par les grosses branches  feuillues des plus grands arbres s'appelle la canopée. Une brise légère rafraîchit l’endroit, et les places ombragées sont très convoitées. Plus qu’ailleurs dans  la foret, c’est là que la vie sauvage est la plus riche.

L’étage inférieur.

 

Composé de buissons feuillus et de la cime des petits arbres, l’étage inférieur est sombre. Il y fait une chaleur moite. De minuscules grenouilles se cachent dans le feuillage tandis que des oiseaux aux couleurs chatoyantes volent autour des fleurs

 

 

Les sols

 

Le sol

 

Les arbres poussent dans un sol encombré de feuilles mortes et de végétaux en décomposition.

 

Le sol de la forêt s'enrichit de la décomposition des veuilles qui procure un compost permanent.

Les racines des arbres et des plantes  sont essentielles pour mainte;r le sol et assurer sa stabilité.

 

Les insectes y grouillent. C’est d’ailleurs là que vivent le fourmilier et toutes sortes d’animaux dévoreurs d’insectes.

Les cours d’eau. Impossible de circuler en forêt sans croiser l’un des nombreux cours d’eau qui la traversent.

Chaque étage de la forêt est un univers à part. Pourtant, les espèces sont liées

par des relations étroites.

Je retiens

 

Le milieu de vie d'un homme est constitué par tout ce qui l'entoure: les objets, les plantes,le climat, la maison, les animaux, les autres hommes.

Ce milieu est changeant: les saisons se succèdent, le climat évolue, les hommes naissent et meurent.

L'homme a réussi à s'installer pratiquement partout sur la terre, s'adaptant aux contraintes des milieux et faisant avec leurs ressources.

Pourtant , aujourd'hui le monde est fragilisé par les activités de ces  même hommes.

 

Que c'est-il passé?

 

Pour comprendre

 

Trois vidéos pour aller + LOIN

 

 

 

Construite en 1972, sous la dictature militaire, la route BR-163 qui traverse le Brésil du Nord au Sud est à la fois une artère indispensable au développement économique du pays et une voie qui menace de détruire la forêt tropicale. En effet, ce poumon vert traversé par l’axe BR-163, long de 4476 km, recycle un cinquième des précipitations au niveau mondial, fixe 150 milliards de tonnes de carbone et abrite 15% de la faune et de la flore mondiale. Elu président en janvier 2019, Jair Bolsonaro, chantre de la dictature, prône une économie ultra-libérale. Une politique destinée à favoriser l’expansion économique qui redonne à cet axe routier nord-sud toute sa valeur symbolique. Se désengager de sa dette en devenant une force économie de premier plan et, en même temps, sauvegarder ce qui reste d’un gigantesque écosystème. Un reflet des ambitions paradoxales du Brésil.

Le document  dure 24minutes

 

 

 

Je découvre 2

Un milieu, c'est quoi?

exemple : les déserts froids et chauds

 

Je retiens

I.Dans ces espaces, les habitants sont peu nombreux en raison de contraintes naturelles qui rendent toute activité humaine difficile.

 

Ces contraintes peuvent être liées:

Au climat : le froid extrême et le manque d’eau rendent l’agriculture impossible.

 

Au relief : en haute montagne, la pente et l’altitude sont des obstacles pour pratiquer l’agriculture ou se déplacer.

 

A l’isolement : les îles, la forêt dense, l’inlandsis sont des espaces difficiles d'accès.

Ces espaces de faible densité peuvent être dotés d’une grande biodiversité.

Le milieu n’a pas uniquement une influence sur la vie des hommes : il détermine également la vie des animaux et des végétaux.

II.Habiter les espaces à fortes contraintes est possible

Les habitants se sont depuis longtemps adaptés aux contraintes des milieux.

Ils ont su tirer profit des ressources de leur territoire de vie pour se nourrir, se vêtir ou se soigner.

Ils pratiquent la pêche, la chasse, les cultures traditionnelles adaptées au milieu, l’élevage nomade.

Dans les régions de montagne, la construction de terrasses permet de cultiver malgré la pente.

Des aménagements ont été réalisés pour s’adapter à ces contraintes ( depuis  des siècles)

 

Dans les régions de montagne, la construction de terrasses permet de cultiver malgré la pente.

 

Dans les déserts, les oasis sont le produit de la maitrise et de la gestion de l'eau (rare).

III.Des ressources convoitées

Aujourd’hui, les progrès  dans les transports, l’énergie ou les communications permettent de réduire l’impact des contraintes.

Conséquences / des ressources convoitées et exploitées par et pour des gens de passages ( les touristes...)

 

Les modes de vie traditionnels cohabitent difficilement avec de nouvelles activités car les ressources de ces espaces attirent :

  • Tourisme

  • Exploitation minière

  • Exploitation forestière

  • Exploitation agricole...

Cela entraîne des transformations  dans les modes de vie

Cela  provoque des conflits et porte atteinte à la biodiversité.

 

 

Mon premier questionnaire.

 

II.Habiter un espace agricole de faible densité