Le vidéo ont été réalisées par différents enseignants de collèges

Mais aussi des textes.

         Comme cet extrait des registres du Conseil d’État du roi  du 21 mars 1768.

Ou bien encore cet extrait du Code noir

 

 

Et arrêtons- nous quelques instants au 17e siècle.

La première compagnie de commerce maritime française voit le jour.

La Compagnie des Indes orientales

 

Elle était   une entreprise  coloniale créée par Colbert en 1664.

 

Ses  navires et capitaines  « naviguaient  et négociaient les produits et ressources des terres depuis le cap de Bonne-Espérance jusqu’aux Indes »

La compagnie donna à la France l’outil de commerce qui l’autorisa (lui permit) à  concurrencer un temps la Compagnie anglaise des Indes orientales et la Compagnie néerlandaise des Indes orientales.

​​source https://www.histoirealacarte.com

Annotation 2020-09-27 151030.jpg

II. La traite atlantique et l'esclavage.

  L'expansion européenne au XVIII siècle  

Le plan

  Phase 1
 

Compétences travaillées sur ce premier chapitre.

 

  • Se repérer dans le temps.

  • Se repérer dans l'espace.

  • Produire une carte à partir d'un ou plusieurs textes.

Un document en Histoire.

    C'est quoi?

J'apprends à analyser et comprendre un document comme:

Ce tableau de Joseph Vernet.

Le port de Bordeaux

 

Quelles activités enrichissent le port de Bordeaux au XVIIIe siècle ?

Bordeaux passe de 55 000 habitants en 1715 à 109 000 en 1790. C’est alors la seconde ville du royaume. Ce dynamisme est lié à l’activité de son port. Après les traités d’Utrecht en 1713, la France veut en effet rivaliser avec le Royaume-Uni en développant son commerce avec ses colonies antillaises.

Les passagers du vent de François Bourgeon

+ LOIN

Analyse.

Avec l'auteur des passager du vent.

 

Le roi encourage la traite

 

Depuis 1716, les marchands devaient payer une taxe de 20 livres1 par esclave vendu, ce qui en augmentait le cout.«Le Roi étant informé que les négociants du port de Bordeaux se livrent avec beaucoup de zèle au commerce de la traite des Nègres, qu’il résulte des états qui lui ont été présentés que,depuis le 30 avril 1767 jusqu’au 30 octobre de la même année, ils ont armé2 sept navires pour la côte de Guinée, qu’ils en ont actuellement six autres en armement pour le même objet; et que si la traite était favorable, ils pourraient introduire 5190 Nègres aux colonies, Sa Majesté désirant seconder les efforts que ces négociants font pour ce commerce, [...] les négociants du port de Bordeaux, qui armeront pour faire la traite des Nègres, jouiront […] de l’exemption du droit de livres par tête de Nègres qu’ils porteront et introduiront aux iles et aux colonies françaises de l’Amérique. »

1.Une livre : environ 400 grammes d’argent utilisé pour fabriquer les pièces en circulation.2.Équiper un navire pour une expédition (équipage, vivres…).

Ou cette biographie de Jean-Élie Gautier père, armateur-négociant bordelais (1743-1812)

Jean-Élie Gautier père, armateur-négociant bordelais (1743-1812)

1770 Jean-Élie Gautier et Nicolas Sageran, petits négociants bordelais s’associent et fondent la Société Sageran & 

        Gautier. Activités : commerce atlantique et assurance maritime.1

1773 L’alliance est renforcée par le mariage de Jean-Élie Gautier avec la fille de Nicolas Sageran.

1781 Second mariage avec Marie-Émilie Laffon de Ladébat, fille de riches armateurs à Bordeaux.

1785 Il fonde une seconde société avec son frère, Pierre-Antoine : Gautier & Cie. Activités : commerce atlantique, 

         assurance maritime et traite négrière. Jean-Élie gère les affaires à Bordeaux, son frère à Saint-Domingue dans .

1770-1792 70 navires armés. La traite représente 11 à 15 % de leur chiffre d'affaires pour 8 à 11 expéditions.

1788 Premier navire armé pour la traite. 174 Noirs vendus (24 % de pertes).

1789 Le navire L’Horizon quitte l’Angola (Afrique) pour Saint-Domingue où 580 Noirs sont débarqués et vendus.

1791 Retour de Pierre-Antoine après la révolte des esclaves de Saint-Domingue.

1828 À son décès, Jean-Élie Gautier, anobli par Louis XVIII, est une des plus grosses fortunes de Bordeaux.

         Paul Butel, Les Négociants bordelais, l’Europe et les iles au 18e siècle,

1. La société garantit les cargaisons des navires contre les risques.

  Phase 2
 

J'apprends à rédiger

J'écris un texte structuré sur le commerce triangulaire répondant à la question de départ et reprenant les documents et le vocabulaire de l'étude.

  Phase 3

Le cours

Une introduction.

         Petit rappel

Au début du XVIe siècle

[…] le Portugal s'est construit l’empire commercial et maritime le plus étendu que le monde ait jamais connu […] de l’Amérique du Sud, jusqu’à l’extrême Orient en passant par les côtes de l’Afrique et celles de l’Inde.[…] C'est un empire d’iles et de comptoirs […] obtenus par la force ou par des accord avec les pouvoirs locaux comme à Macao .

Ces comptoirs fortifiés, servent d’escale aux navires portugais et servent de centres d’achat et d’entrepôts de marchandises.

Grâce à ce réseau le Portugal détourne à son profit une grande partie du commerce des épices vers l’Europe qui était, jusqu’ici, assuré par Venise […] et parviennent […] à remplacer les intermédiaires arabes pour assurer les échanges  entre l’Afrique, l’Inde et le golfe Persique.

L’apogée de cet empire se situe entre 1525 et 1550. 

source https://www.histoirealacarte.com

Empire portugais.jpg
 

I. Le monde colonial

 

A partir du 16 siècle, les Européens fondent des empires coloniaux.

Au 18 siècle, les possessions espagnoles et portugaises sont les plus vastes.

Les français, les Anglais et Les Hollandais des provinces Unies possèdent aussi des colonies et des comptoirs

Dans les colonies d'Amérique, les Européens ont créé des plantations où travaillent des esclaves .

L'on y pratique des cultures tropicales, comme la canne à sucre, le cacao, le café et le tabac.

 

 

+ LOIN

Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traite négrière au XVIIIe siècle

Le commerce des esclaves est un fait ancien en Afrique et dans le monde musulman avec la traite orientale ( voir aussi Antiquité et Moyen- Age).

Il est pratiqué par les Européens à partir du milieu du 15e siècle pour répondre aux importants besoins en main-d'œuvre dans les plantations.

Cette traite atlantique, liée au commerce triangulaire, atteint son apogée au 18e siècle, avec 6 millions d'esclaves africains déportés vers l'Amérique.

 

Frabiquer un Croquis

Partis de ports européens, des navires rejoignent les côtes de l'Afrique de l'Ouest, chargés de marchandises (textile, armes, bijoux, or) qui servent à acheter des esclaves noirs à des négriers africains.

 

 

 

Les esclaves sont, ensuite transportés vers le continent américain dans des conditions très éprouvantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​​​

Arrivés en Amérique, les négriers européens vendent les esclaves puis repartent vers l'Europe, leurs navires chargés de produits tropicaux.

Les esclaves sont majoritairement destinés au travail agricole.

 

Considérés comme des biens, ils sont soumis à leur propriétaire, qui peut les punir. Beaucoup meurent d'épuisement ou de mauvais traitements.

A bord d'un navire négrier (XVIIIe siècle)

III. L'essor de la façade atlantique européennes

 

​Le grand commerce maritime contribue à la prospérité économique de l'Europe au 18e siècle.

Les ports des Métropoles, comme ceux de Nantes, Bordeaux, Londres et Liverpool, connaissent un essor sans précédent.

 

Négociants et armateurs forment une bourgeoisie marchande à la tête d'immenses fortunes comme Jean-Élie Gautier père, armateur-négociant bordelais

Pour réviser

 

Apprendre autrement

Qu'en est-il aujourd'hui?

Cette vidéo est un résumé de la conquête européenne de l'Amérique. Voyons sur cartes les grandes étapes de la découverte et de la colonisation des terres américaines par les empires européens.