Séquence 1

Séance 2

Berlin: enjeu et symbole de la guerre froide

Intro

13 août 1961

Cours

Le mur de Berlin en trois dates

24 juin 1948

12 mai 1949

13 août 1961

9 novembre 1989

Correction

 

Réponse fiche  18

 

1.D'après la carte, quelles sont les deux puissances qui exercent leur influence en Europe ?

Les deux puissances qui exercent leur influence en  Europe sont les  États-Unis et l’URSS         

2.Comment appelle-t-on la frontière coupant l'Europe en deux ?

Le rideau de fer coupe l’Europe en deux

3.Comment les États-Unis aident-ils leurs alliés à se reconstruire ?

Les  États-Unis, aident leurs allié à se reconstruire avec le plan Marshall (aide financière).       .4

4.Quelle est la situation de l'Allemagne et de sa capitale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale?

L’Allemagne et Berlin sont divisées en quatre zones d’occupation par les Alliés (carte)               

5.De quel côté du rideau de fer Berlin est-elle située ?

Berlin est  située à l’est du rideau de fer.            .             

6.Dans la légende du document 2, soulignez ce qui provoque la première crise de Berlin

L’union politique et économique des trois secteurs occidentaux.

Document de travail (Fiche 18 carte livrep135)

      L'Europe au lendemain du second conflit mondiale                                    L’Allemagne et Berlin sont divisées              1949 deux États RFA:RDA

                                                                                                                               en quatre zones d’occupation  

7.Les dates

La Frise

7.Que décide Staline

Staline décide un blocus de la ville

   Quelle est la réaction des Occidentaux ?

Les  Occidentaux répliquent par un pont aérien              

8.Décrivez la caricature :

  Comment sont représentées les deux puissances ?

Par leurs emblèmes nationaux (l’aigle/USA et l’ours/URSS)

  Que semblent vouloir faire les Soviétiques ?

Les Soviétiques souhaitent chasser les Américains de Berlin

  Quelle semble être la réaction des Américains ?

Les  Américains résistent à cette tentative        

9.La conséquence de cette crise pour l'Allemagne

Allemagne est divisée en deux États

RFA à l’ouest  et RDA à l’est

La réponse en carte animée.

cliquer sur l'image

Votre travail

Vous avez besoin de votre livre 

 

P 134-135

Berlin: enjeu et symbole de la guerre froide (1 et 2)

Cliquer sur le tableau pour la version Word

Annotation 2020-03-22 235007.jpg

Souvenir " le blocus"

Gail Halvorsen

La construction du mur

26 juin 1960. Kennedy à Berlin

Notre liberté éprouve certes beaucoup de difficultés et notre démocratie n’est pas parfaite. Cependant, nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. […] Le Mur fournit la démonstration éclatante de la faillite du système communiste.

A l'est, le Mur est présenté comme un rempart protecteur. Propagande.

Berlin Est et Ouest , deux vitrines de deux système politque opposés.26 juin 1960. Kennedy à Berlin

11 novembre 1989 La chute du mur

Correction

1945 Allemagne, « année zéro »

Le sort de l'Allemagne est fixé lors des conférences de Yalta (février 1945) et Potsdam (juillet-août 1945).

 

  1. Le pays  est occupé et perd des territoire à l'est(1/3)

  2. L'Allemagne est alors partagée en quatre zones d'occupation confiées aux vainqueurs.

  3. Le pays est détruit.

                                              Berlin en ruine

 

 

 

 

 

Chronos/Média

La ville , en  zone soviétique,est une ville occupée par les Alliés

Rappel / Berlin est conquise par les Soviétiques en 1945 et coupée en quatre zones d'occupation .

 

Les relations entre les Alliés (Américains, Anglais et Français d'un côté, Soviétiques de l'autre) se dégradent.

Berlin devient l'épicentre de la guerre froide

1948-1949 /  le blocus de Berlin

 

Il est organisé par Staline

Il contribue à diviser durablement l'Allemagne en deux  (votre travail + la vidéo))

  • Staline ordonne, le 24 juin 1948, de faire le blocus de Berlin- Ouest. Les Américains y répondent par la mise en place d'un pont aérien qui permet de ravitailler les deux millions de Berlinois de l'Ouest. La détermination américaine fait échec au blocus, qui est levé le 12 mai 1949.

1949 / RFA - RDA

 

Berlin-Est devient la capitale de la nouvelle République démocratique allemande (RDA), un régime communiste défini sous le terme de Démocratie populaire.

Berlin-Ouest devient un territoire décentré de la République fédérale d'Allemagne (RFA) mais accessible

 

 

1949-1961 /

Le gouvernement de la RDA cherchent à empêcher ses ressortissants de passer à l'Ouest.

Mais n'y arrive pas (autour de trois millions d'Allemands ont quitté la RDA)

 

Hors étude de documents

1953 / à la mort de Staline

Berlin-Est est le théâtre de manifestations ouvrières contre le régime communiste. Elles sont vite réprimée par la police et l'armée Rouge.  17 juin 53

 

Berlin redevient un lieu de tensions Est/Ouest entre 1958 et 1961.

Khrouchtchev exige des Occidentaux la démilitarisation de Berlin-Ouest.

 

1961. le Mur

Pour éviter le départ massif des Allemands de l'Est vers l'Ouest , un mur est construit à partir du 13 août 1961 autour de Berlin-Ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1963 Le « mur de la honte »

.

 

 

Visite et discours de Kennedy  ( vos réponses )

​Il ne manque pas de personnes dans le monde qui ne ­comprennent pas ou qui prétendent ne pas comprendre quelle est la grande différence entre le monde libre et le monde communiste. Qu’ils viennent à Berlin ! D’autres disent que le communisme est la vague de l’avenir. Qu’ils viennent à Berlin ! Certains enfin, en Europe et ailleurs, disent que nous pouvons travailler avec les communistes. Qu’ils viennent à Berlin ! […] Notre liberté éprouve certes beaucoup de difficultés et notre démocratie n’est pas parfaite. Cependant, nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. […] Le Mur fournit la démonstration éclatante de la faillite du système communiste. Cette faillite est visible aux yeux du monde entier. Nous n’éprouvons aucune satisfaction en voyant ce mur, car il constitue à nos yeux, comme l’a dit votre maire, une offense non seulement à l’Histoire mais encore une offense à l’humanité […].

Ce qui est vrai pour cette ville l’est pour l’Allemagne. Une paix réelle et durable en Europe ne peut être assurée tant qu’un Allemand sur quatre se voit dénier le droit élémentaire de tout homme libre de pouvoir effectuer des choix libres. […] Vous vivez assiégés dans un îlot de liberté, mais votre vie fait partie d’un tout. […] La liberté est indivisible, et quand un homme est réduit en esclavage, aucun autre n’est libre. Quand tous seront libres, alors nous pourrons attendre le jour où cette ville ne sera plus divisée, le jour où ce pays divisé ne fera plus qu’un, et où ce grand continent qu’est l’Europe vivra dans l’espoir et la paix. Quand ce jour viendra enfin, et il viendra, le peuple de Berlin pourra se féliciter d’avoir tenu bon sur la ligne de front pendant près de deux décennies.

Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et c’est pourquoi, en homme libre, je suis fier de prononcer ces mots : « Ich bin ein Berliner. »

 

L’auteur de ce discours est J. F. Kennedy, le président des États-Unis.

Il s’adresse aux Berlinois du secteur ouest de la ville.

  Kennedy et Willy Brandt                                                                             Kennedy face à Berlin Est

 

À quel événement John Kennedy fait-il référence  ?

En quels termes John Kennedy parle-t-il du « système communiste » ?

«Nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. […] », Kennedy fait allusion à la construction du mur qui isole Berlin de la République démocratique ­d’Allemagne (RDA)

Le mur de Berlin ne sépare pas seulement l’est de l’ouest de la ville. Il cerne toute la partie ouest, qui forme comme un îlot démocratique et capitaliste en Allemagne de l’Est.

Que montre ce discours des relations entre les deux superpuissances pendant cette période de la guerre froide ? Comment définissez-vous cette « guerre froide » ?

Les relations entre les deux grands (États-Unis et URSS) sont tendues.

Cette tension apparaît dans la dénonciation que Kennedy fait de l’échec du système soviétique  dans la dénonciation de « l’esclavage » auxquels sont soumis les peuples de l’Est et dans la façon dont il se déclare « offensé » par l’existence du Mur .

 

Le 17 août 1962, le jeune Peter Fechter tente de franchir le Mur

Il est tué.Il est transporté par un soldat après être resté agonisant

au pied du Mur.

Conrad Schumann décide de changer de camp

1/10

Berlin-Ouest bénéficie d'une attention particulière des Occidentaux ( photo livre )

Berlin Est se veut la réussite du système communiste en RDA ( photo livre)

 

Hors étude

Au début des années 1970, le chancelier Willy Brandt, ancien maire de Berlin-Ouest, souhaite un rapprochement entre les deux Allemagne : c'est l'Ostpolitik .

RFA et RDA se reconnaissent mutuellement en 1972

 

1989

En 1989, les manifestations se multiplient en RDA contre le régime communiste.

Gorbatchev favorise indirectement la chute du mur en décidant de ne plus soutenir les "Démocraties populaires comme la RDA)

 

La chute du mur

Dans la nuit  du 9 au 10 novembre 1989.

L'annonce de la chute du mur de Berlin (France Inter - Inter matin 8h - 10/11/1989) | Archive INA (photo / maison de radio France)

Günter Schabowski  était  l’ancien porte-parole du parti communiste de RDA. 

Le 9 novembre 1989 ,dans une totale improvisation, à 18 heures,il présentait devant la presse internationale les dernières décisions du régime, mais sans mentionner tout de suite l’ouverture des frontières décidées par le gouvernement.

En réponse à une question, Schabowski lut à voix haute un document annonçant que des visas pour voyager ou émigrer à l’étranger seront délivrés « sans condition » préalable.

« A partir de quand ? », demanda un journaliste. Schabowski hésita puis improvisa : « Autant que je sache... tout de suite, immédiatement. »

​Plusieurs journaliste bondirent hors de la salle et l’information crépita sur les fils des agences : « Les Allemands de l’Est peuvent se rendre à l’étranger dès maintenant. »

La foule commença à se rassembler devant le poste-frontière de la Bornholmer Strasse, qui reliait Berlin-Est à Berlin-Ouest.

​Mais les gardes-frontières, désorientés, ne savaient pas s’ils devaient les laisser passer.

A 22 h 42, la télévision publique de l’Ouest annonçait : « Ce 9 novembre est un jour historique. Les portes du Mur sont grandes ouvertes. » La foule se précipita vers Berlin-Ouest. Allemands de l’Est et de l’Ouest, euphoriques, tombèrent dans les bras des uns des autres.

Ce fut un moment extraordinaire (photo)

Un événement à la portée symbolique internationale est le premier acte du processus aboutissant à la réunification de l'Allemagne le 3 octobre 1990.

Berlin réunifiée devient la capitale de l'Allemagne  le 20 juin 1991.

"pour aller plus loin" cliquer sur le bouton